Parapente Verdon

Parapente Verdon

Le parapente au pays du Verdon

Interview dans le Verdon avec le "Pitchoun du Pays"

Nous avons rencontré Stephane Henry DTE de l'école de parapente haut les mains au coeur du Verdon qui nous a fait part de sa vision du parapente dans le Verdon.

  1. Selon vous, quels sont les atouts de cette région dans le domaine du parapente ?

Bonjour, pour commencer cette région au c½ur de la Provence et du Verdon propose une multitude de sites de vol libre dans tout le département, le nombre de décollages et d'atterrissages y sont très nombreux. Souvent les habitants du 04 , anciennement appelés les Bas Alpins connaissaient seulement le site de compétition international de Saint André les Alpes, mais de nombreux sites de vols existent, comme Moustier sainte Marie, Castellane même si l'aérologie et la topographie y sont compliqués pour voler, il existe aussi Saint Geniez site de parapente exceptionnel par sa beauté et son emplacement, Oraison, Digne les Bains, Banon, Barcelonette, pays de Monsieur DEQUILLAC qui à développer l'hélicoptère ULM en classe 6 grand Monsieur du vol libre, Saint Vincent les Forts, et Barrême celui que je connais le mieux, qui comprend plus de 10 décollages tous accessibles en 4*4 ce qui les rends précieux, sauvages et authentiques. Alors oui, le département grâce à des conditions climatiques et aérologiques qui nous permettent de voler plus de 10 mois par an et ses nombreux sites de vols fait du 04 une Mecque du parapente incontournable.

 

  1. Est-il facile de voler dans des lieux comme les Gorges du Verdon par exemple ?

Le site de Moustier Sainte Marie est positionné à la sortie des Gorges du Verdon, ce qui permet avec peu d'expérience de les survoler et d'admirer ce magnifique canyon. Pour voler à l'intérieur c'est quasiment impossible le rétrécissement des 2 parois formant les gorges, provoque un effet venturi, c'est à dire une accélération de la vitesse du vent avec une baisse des pressions et donc des turbulences dangereuses pour le vol et impraticable en parapente. Par contre juste au dessus le spectacle est magnifique. Pour Voler sur Moustier sainte marie vous pouvez contacter Verdon Passion ou Roc'nvol les 2 écoles de parapente présentent sur Moustier sainte Marie.

 

  1. Peut-on pratiquer l'ULM partout dans le Verdon ?

ULM, signifie Ultra Léger Motorisé, ce sont des aéronefs motorisés légers, moins de 480 Kg avec les pleins le pilote et éventuellement le passager. L 'ULM se divise en 6 classes différentes : paramoteur, pendulaire, multi axes « avions », autogire, aérostat et classe 6 « l'hélicoptère ». Une fois votre tronc commun théorique obtenu et votre brevet pratique en poche vous pouvez voler à l'endroit où vous le souhaitez en respectant la réglementation aérienne, au même titre que les avions et les hélicoptères. Alors oui nous pouvons dire que le vol est possible partout. En ce qui me concerne je suis en train d'acquérir un autogire après avoir validé le tronc commun théorique de pilote et d'instructeur, pour permettre aux provençaux bas alpins et aux étrangers venant nombreux dans notre région de survoler les gorges du Verdon à 300m sol pour respecter la réglementation en vigueur. Le vol est juste magique, les couleurs et les senteurs sont extraordinaires, oui l'autogire permet d'avoir la tête à l'air juste avec une bulle de protection comme en moto, et un visuel à 360° ce qui est possible seulement avec cet ULM.

 

  1. A votre avis y a t-il des contraintes à voler dans une région comme celle-ci ?

Les contraintes peuvent être aérologique, car la générosité de nos ascendances appelées thermiques, nous permettant de monter dans le ciel peuvent être fortes, voir très forte donc les conditions en milieu de journée ne sont pas pour des débutants, mais heureusement en fonction du niveau, le pilote peut choisir l'heure de sa pratique sous le conseil de son moniteur ou seul si son niveau d'autonomie le lui permet. Les contraintes sont plus tôt les guerres internes au milieu du vol libre entre clubs, écoles et pilotes, les différences et les inégalités en fonction des personnes et des lieux. Une étude serait sympa à mener pour montrer toutes ses différences et ses inégalités, il faudrait mettre en évidence les subventions toucher par chaque club et chaque école et peut être commencer à rééquilibrer les choses, mais je m'en arrête là, car à ce moment précis je touche une corde sensible. Me concernant une seule subvention de la Mairie de Barrême que je remercie d'un montant de 1000 ¤  pour la création d'un club de vol libre Esp'Asse sur la commune de Barrême, tout le reste entretien de tous les sites de vols ont été payés par la structure ou directement de ma poche.

 

  1. Préférez vous voler dans une région comme la votre ou existe t-il des régions où le climat se prête plus au vol ?

Toutes les Régions pratiquent le Vol Libre mais dans les Gorges du Verdon, en Provence et en particulier dans les Alpes de Haute Provence, l'aérologie et le nombre de sites de vols et mon chauvinisme me font préférer notre beau département. Je reviens depuis quelques jours du Maroc plus précisément dans le Nord sur le site d'Aguergour et dans le Sud sur le site d' Agloo, le pays y est magnifique et les gens très gentils c'est un voyage que je vais pérenniser à l'avenir, j' ai bien aimer aussi la Réunion pour voler, le cirque de Mafate est un de mes plus beau souvenir en parapente. L'Algérie pays compliqué pour le voyage mais un très gros potentiel parapente. Tout à côté du Verdon nous avons la Corse qui permet des vol fabuleux et celà toute l'année, un petit site en Sud Est à proximité de Véro, Ajjaccio permet de voler en ascendance même sur les mois les plus difficiles d'hivers, a savoir décembre et janvier.

 

  1. Pourquoi avoir créer une école de parapente à Barreme et pas ailleurs ?

Je suis un pitchoun du pays, toute la famille de ma mère est de Barrême et toute celle de mon père de Saint André les Alpes. La maison de famille de Barrême depuis 1856 m'a permit de monter en parallèle de l'école de parapente une salle pédagogique, une table et chambres d'hôtes.  Mes racines sont ici, au c½ur de la Provence et aux portes du Verdon, il était normal pour moi, attaché à ma région et mes murs de m'installer au centre de mes origines. Je remercie encore la mairie de Barrême d'avoir accepter le survol de sa commune et de m'avoir aider à ouvrir des décollages sur ce village, mais je n'oublie pas les mairies de Tartonne, Clumanc, Saint lions, Senez et Thorame Basses avec qui petit à petit des liens de confiances ce sont tissés pour nous accepter sur leurs terres. Les propriétaires fonciers, souvent les paysans m'ont aussi beaucoup aidé à trouver et nous accepter sur leurs terrains pour nos atterrissages. Maintenant de nouveaux projets fleurissent, peut être un atelier de révision d'ailes de parapente et surement pour 2017 une plateforme ULM privée pour recevoir un autogire qui va pratiquer le vol tandem pour les autochtones et les touristes leurs permettant de découvrir leur région vue du haut, en décollant de leur territoire et survoler les champs de lavandes cultivés ou sauvage mais aussi la découverte des gorges du Verdon vue d'en haut. Je tiens à remercier en particulier la commune de Clumanc pour leur implication et le soutien qui porte à  notre projet. Notre potentiel est énorme dans ce département, il faut que l'on apprenne à s'organiser et à se respecter entre conçurent du milieu et pour celà il nous faut une politique de développement et de courage pour mettre tous les acteurs du vol libre autour d'une table sans en oublier certains. Je suis heureux et fier d'avoir développer ma passion à l'endroit ou je suis né ainsi que mes ancêtres.

 

  1. Justement, puisque vous dirigez une école, trouvez vous que le nombre d'élèves parapentistes a augmentés ces dernières années ?

Oui le nombre de parapentistes augmentent d'année en année, c'est un sport qui parle de liberté, et dans l'époque ou l'on vit celà devient vraiment une nécessité de s'évader mais en plus de cette notion de liberté, il y a une multitude de choses à comprendre beaucoup plus cartésiennes, comme l'aérologie ou la mécanique du vol, et en plus apprendre à se connaître et se respecter pour ne pas bruler les étapes ni avoir des décisions trop rapide qui feront que nous nous mettrons en danger. Les moniteurs de vol libre sont là pour vous guider dans votre progression autant sur le plan technique, théorique, cadre de pratique ainsi que le mental.

 

  1. En conclusion :

Le vol libre dans les Alpes de Haute Provence au c½ur du Verdon et de la Provence est un joyau parapentesque, nous avons tout intérêt à travailler ensemble pour que cette activité soit celle d'un développement de notre département plus important que ce qu'il représente actuellement. Regardons certain endroit de vol libre comme Annecy ou saint hilaire du Touvet qui sont des Mecques du parapente, ou les choses sont organisés et ouvertes à tous les professionnels alors que le lieu n'est pas plus prospère que le notre, ils sont justes mieux organisés, une politique plus juste avec un esprit plus audacieux. Je me tiens bien sur disponible pour travailler en collaboration avec tous les envieux concernant le développement du parapente dans le pays du Verdon.

 

Stéphane Henry

DTE de l'école de parapente Haut les Mains

www.haut-les-mains.fr

info@haut-les-mains.fr

Tel : 04 92 34 34 00

 

parapente Verdon